Les Clérimois : son Histoire

Les ateliers des Clérimois

Le Pays d'Othe est réputé pour sa métallurgie ancienne, romaine et médiévale.

La construction de l'autoroute A5 fut précédée de fouilles archéologiques sur tout son tracé. Les archéologues décelèrent plusieurs sites métallurgiques. Le gisement des Clérimois, au lieu-dit Les Fouetteries, s'est révélé le plus intéressant en raison du volume des scories et de minerai découverts. De plus l'autoroute traverse tout le site ce qui a permis, pour la première fois en France, d'explorer un complexe métallurgique dans sa quasi intégralité.

Furent découverts trois ferriers distants d'environ 30 mètres. Le décapage extensif et une fouille de six mois ont mis au jour les vestiges d'ateliers et de 18 bas-fourneaux exceptionnellement conservés, dans lesquels un minerai de fer local a été réduit pendant près de mille ans, du IVme siècle avant J.C. au Vème siècle après J.C..

Les déchets produits pour toute la durée d'exploitation sont évalués à 14 000 tonnes.

Ce site a permis de constater l'ancienneté de l'occupation du site des Clérimois par les hommes. II a aussi aidé les archéologues à mieux comprendre les progrès des techniques métallurgiques puisque trois types de fourneaux caractéristiques de trois phases chronologiques avaient laissé des traces. Dans un premier temps, il n'existait pas d'évacuation des déchets et un seul orifice aidait à la ventilation.

La seconde phase d'installation sur le gisement est marquée par l'apparition de bas-fourneaux de grande dimension, de l'évacuation des scories et de systèmes de ventilation multiple. Le dernier type de fourneaux étaient de plus petites dimensions et étaient renforcés à la base par des pierres.

Trois de ces fours ont été sauvés pour être exposés aux musées de St-Germain-en-Laye et de Sens.

>> retour à la page les Clérimois

haut de la page 

 
© Syndicat d'Initiative de la Vallée de la Vanne Tél : 03 86 86 74 58 Fax : 03 86 86 76 88 Mél : s-i-v-v@wanadoo.fr