L'agriculture à Bagneaux

sur les traces de nos ancêtres

agriculture à Bagneaux

La paroisse de Bagneaux est à une demi-lieue de Villeneuve l'Archevêque et à 6 lieues de Sens.

Le chemin pour arriver à la grand'route est assez bon. Les grains sont la principale production de la paroisse : il y a environ 280 arpents de bois appartenant aux religieux de Saint-Germain-des-Prés, 50 arpents de vigne dont le vin est très commun et se consomme dans le pays, 33 arpents de prés dans un terrain très marécageux et donnant de mauvais foin, 2 arpents tout au plus de chènevière, production à laquelle le terrain n'est pas propre, et le reste en terres labourables.

Un tiers environ du finage de la paroisse et des écarts est en froment, les deux autres tiers en seigle, et l'on peut compter en froment à peu près les ¾ des hameaux, le reste en seigle.

On sème de tout grains 6 bichets par arpent, pesant le bichet 38 livres, et l'on récolte sur le finage de la paroisse et des écarts et des hameaux 30 bichets de froment et 18 de seigle dans la plus grande partie, 12 dans s'autres.

Le froment se vend 4 s et le seigle 2 s au-dessous de l'élite, quant aux menus grains, avoine, lentilles, vesces, on n'en sème que pour la nourriture des chevaux.

On laboure avec des chevaux entiers, on n'a point de jument et par conséquent point de poulain. Dans toute la paroisse on compte environ 60 vaches et 6 à 700 bêtes à laine, parmi lesquelles peu de brebis, on fait peu d'élèves en agneaux et peu en génisses.

Et en 290 arpents de bois dont le quart est en réserve et cette réserve est à présent âgée de 9 ans. Ces bois bien fossoyés, bien conservés, et il s'y trouve beaucoup d'arbres de réserve qui feront dans quelques années un objet important.

M.Leroy
A-M. Pérard
E. Fontaine

Superficies cadastrales

Superficies en hectares
1834
1913

1971

Terres
1076
1125
1099
Prés
78
74
5
Vignes
41
31,3
-
Bois
234
227
307
Friches
3
-
-
Maisons
7
7,5
15,5
Jardins
6
5,5
4
Chemin de fer
11
4
Chenevières
2,5
Total
1623,5

 

Saison des semailles, le soir

C'est le moment crépusculaire.
J'admire, assis sous un portail,
Ce reste de jour dont s'éclaire
La dernière heure du travail.
Dans les terres, de nuit baignées,
Je contemple, ému, les haillons
D'un vieillard qui jette à poignées
La moisson future aux sillons.
Sa haute silhouette noire
Domine les profonds labours.
On sent à quel point il doit croire
A la fuite utile des jours.
Il marche dans la plaine immense,
Va, vient, lance la graine au loin,
Rouvre sa main, et recommence,
Et je médite, obscur témoin,
Pendant que, déployant ses voiles,
L'ombre, où se mêle une rumeur,
Semble élargir jusqu'aux étoiles
Le geste auguste du semeur.


Victor Hugo

 

>> commune de Bagneaux

haut de la page 

 
© Syndicat d'Initiative de la Vallée de la Vanne Tél : 03 86 86 74 58 Fax : 03 86 86 76 88 Mél : s-i-v-v@wanadoo.fr